Les Faces Cachées d'Une Flèche

28 septembre 2014

Le Binôme : Le challenge du mois.

challenge

Quand on a lancé le binôme avec Géraldine, on a tout de suite eu en tête de faire quelque chose de drôle et de nous lancers de défis chaque mois en rapport avec le blog et les livres.  Et voici le défi que m'a lancé Géraldine : 

"Pour ta 4ème chronique de septembre, tu devras l'écrire en 3 mots commençant par la lettre S (pour septembre) et illustrer ces mots avec des gifs"

Si vous avez bien suivi le blog, vous avez dû remarquer que ma chronique sur La Force D'Aimer de Maya Banks, ne ressemblait pas aux autres. Maintenant vous connaissez la raison. 

  • Mon impression

Ce qu'il faut savoir, c'est qu'il y a quelques mois, on parlait avec Géraldine de l'utilité que pourrait avoir les gifs dans une chronique. J'adore les gifs car ils illustrent parfaitement certaines pensées que l'on pourrait avoir lors de notre lecture ou autre. Mais les gifs peuvent aussi décrédibilisé une chronique et ça c'est moins top. 

Du coup Géraldine a repensé à cette conversation pour ce défi. Au début je me suis dit que ça allait être drôle puis le moment venu, j'étais plus comme ça : 

complicated

Franchement, réduire une chronique à 3 mots, commençant par S, sachant que d'autre mots me venez à l'esprit et que les synonymes commençant par S ne correspondaient pas, c'était pas facile du tout.  En plus 3 mots ne suffisent pas pour exprimer clairement ce qu j'ai ressenti, et trouver des gifs "sérieux" c'etait vraiment pas simple. Ca a été un vrai défi, mais j'y suis arrivée et au final c'était marrant à faire ! 

Si vous voulez savoir quel défi j'ai lancé à Géraldine, c'est par ici ! Et j'avoue, j'ai bien rigolé xD 

 

Posté par si2206 à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 septembre 2014

Le Labyrinthe de Wes Ball

le labyrinthe le film

  • Synopsis 

Quand Thomas reprend connaissance, il est pris au piège avec un groupe d’autres garçons dans un labyrinthe géant dont le plan est modifié chaque nuit. Il n’a plus aucun souvenir du monde extérieur, à part d’étranges rêves à propos d’une mystérieuse organisation appelée W.C.K.D. En reliant certains fragments de son passé, avec des indices qu’il découvre au sein du labyrinthe, Thomas espère trouver un moyen de s’en échapper.

  • Bande annonce

Durée: 1h54

  • Mon avis

Le roman Le Labyrinthe a été un grand coup de cœur lors de sa découverte. Je l’ai trouvé très addictif et plein de surprises, ce qui fait que j’étais assez curieuse de voir son adaptation même si mon engouement pour la saga a diminué après la lecture du tome 3.

Mais en ce qui concerne cette adaptation, j’ai été ravie du résultat, même si tout n’est pas parfait.

Dès l’entrée du film on rentre dans le vif du sujet, tout comme le roman, ce qui permet une rentrée dynamique et agréable. Puis les évènements s’enchainent de manière fluide et on ne s’ennuie pas une seule seconde.

Pour la fidélité de l’histoire, quand on a lu le roman on se doute bien que tout ne sera pas dans le film car le livre est riche en informations, et 2h ne suffit pas pour tout placer. Ainsi, il y a eu des raccourcis dans l’histoire et bien que ce ne soit pas choquant, il y a quand même quelques scènes que je trouvais très importantes dans le livre qui ont été coupé  et j’ai trouvé ça dommage. J’ai une scène en tête en particulier que je trouvais génial et très intelligente dans le livre, qui n’est pas dans le film et j’ai été déçue. Mais cela n’a pas pour autant gâcher mon plaisir.

J’ai beaucoup apprécié le jeu des acteurs que j’ai trouvé juste et qui nous transmettent bien les émotions. J’avais peur pour Dylan O’Brian que je ne connais pas vraiment, mais je l’ai vu dans un épisode de Teen Wolf une fois et ça ne m’avait pas convaincue. Mais là,il porte très bien le film et j’avoue avoir été agréablement surprise. Je pense qu’il a bien évolué entre cet épisode de Teen Wolf et maintenant. Et même les autres acteurs m’ont fait une très bonne impression et donne un bon dynamisme au film.

Autre chose qui m’a captivée, c’est la musique du film qui accompagne les scènes à merveille, tout comme les effets spéciaux et les décors qui sont exactement ce que j’imaginais. On sent que le film a été très travaillé, dans les moindres détails et c’est très agréable.

Avec le labyrinthe, je suis contente de voir que toutes les adaptations de romans fantastiques ne sont pas ratées. Ça m’a redonnée de l’espoir et convaincue qu’on peut faire une très bonne adaptation, quand les moyens et la réalisation sont bons. Après dans ce premier opus il n’y a pas de romance donc c’est un film purement d’action ce qui fait que le public est beaucoup plus large. Comme elle est sensée arriver dans le deuxième volet j’espère juste qu’ils ne vont pas mettre trop l’accent dessus et tout gâché car c’est ce qui m’a énervée dans ma lecture. Mais pour en revenir au film, Le Labyrinthe est une adaptation très réussie, et qui devrez-vous plaire. J’ai pris beaucoup de plaisir à voir cet univers prendre vie, et j’ai hâte de voir ce qu’ils vont faire pour le deuxième film.

Le film sort le 15 octobre alors je vous conseille vivement de vous rendre dans vos salles de cinéma ce jour-là. 

Un grand merci à Pocket Jeunesse et à Way To Blue pour m'avoir permis de voir le film en avant première.

 ma note: 

4

Posté par si2206 à 18:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Les espions de la couronnes T2, Un Ange Diabolique - Julie Garwood.

un ange diabolique cover

  • Présentation de l'éditeur: 

Le marquis de Cainewood s'est juré de venger son frère, victime des infâmes agissements de Lucifer: à bord de l'Emeraude, arborant fièrement le pavillon noir, le pirate défie les forces anglaises. Caine a tendu son piège. Il ne lui reste plus qu'à attendre. La porte s'ouvre, jade parait. Dans un tourbillon de boucles rousses, elle le supplie de l'aider. Subjugué, il en oublie momentanément sa traque. Jamais femme n'a à ce point enflammé cet incorrigible séducteur. Tous deux se trouvent alors pris dans un jeu de dupes, dont seul l'amour peut sortir vainqueur...

  • Mon avis 

A l’occasion de la sortie de la réédition d’Un Ange Diabolique (avec cette couverture de la mort qui tue) il était bien évident qu’il fallait que je relise le roman même si je connaissais l’histoire par cœur puisque j’ai dû le lire, sans mentir, une bonne dizaine de fois. Et encore une fois, je suis retombée amoureuse de cette histoires et de ses personnages.

Le couple formé par Jade et Caine est sans aucun doute le couple que je préfère le plus, toutes romances historiques confondues.  Ils sont tellement merveilleux ! J’adore le personnage de Jade, qui est une héroïne des plus surprenantes, qui fait tout pour cacher ses faiblesses mais elle n’y arrive pas avec Caine ce qui la rend extrêmement attachante. Elle est pleine de surprise et suivre ses mésaventures est un délice. Et Caine… ahlala Caine quoi ! C’est typiquement le héros de romance qui me fait craquer. Il est grand et très fort ce qui fait de lui quelqu’un d’impressionnant. Il est impitoyable quand il le faut, et il manie le sarcasme comme personne.  Mais en même quand il aime, il est si protecteur, doux et avec Jade il est d’une incroyable tendresse qui me fait totalement fondre. Il est tactile avec elle, et ces petits surnoms trop mignons qu’il lui donne font battre mon cœur très fort. Il est d’une incroyable virilité également, et très intelligent. C’est un personnage tout simplement incroyable, et cela rend son couple avec Jade  magique. Entre eux deux c’est très fort dès la première rencontre. Une grand attirance se crée est on ne peut rester de marbre. Ils m’ont fait rire avec leur « dispute », les moments de tendresses m’ont donnée des sourires nais, et tout au long de ma lecture j’en avais des papillons dans le ventre. Et cela m’arrive à chaque lecture

Mais en plus d’un couple très fort, je suis aussi totalement captivée par l’intrigue qui est passionnante. Les héros masculins de cette saga sont des espions, donc à chaque roman c’est une enquête particulière liée à l’héroïne, et chaque évènement ou révélation apporte son lot de surprise.  Dans un ange diabolique, on va se surprise en surprise que ce soit sur l’histoire ou Jade qui cache beaucoup de choses assez surprenantes. Il se passe tellement de chose que même après ma dixième lecture, j’ai l’impression de le redécouvrir un peu plus à chaque fois. Je suis toujours accrochée au roman de la première à la dernière page. Ce roman a une forte emprise sur moi, et écrire cette chronique me fait revivre l’histoire et me donne envie de la relire encore une fois (oui je suis irrécupérable.)

Si vraiment il y a une romance historique à ne pas rater c’est celle-là. Tout est excellent, et on ne peut que passer un moment de lecture intense et merveilleux. Ce roman vient après Les Roses Rouges du Passé, donc il est mieux de lire celui-là avant un Ange Diabolique puisque Lyon et Christina sont très présents dans ce deuxième tome, mais j’ai commencé par Un Ange Diabolique et ça ne m’a pas traumatisée. Mais quoi qu’il arrive il faut lire cette saga qui est exceptionnelle. C’est ma saga préférée en romance historique car les 4 romans sont géniaux et un Ange Diabolique est un véritable coup de foudre que ce soit à la première lecture ou à la 10ème.  Maintenant j’ai hâte de pouvoir relire Un Cadeau Empoisonné qui est tout aussi génial, même s’il arrive juste derrière pour moi. Nathan (le frère de Jade) et Sara vivent une histoire grandiose qui vous fera fondre également, mais ça je vous direz pourquoi dans une autre chronique. 

ma note: 

5

Posté par si2206 à 17:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 septembre 2014

Magisterium T1, The Iron Trial - Cassandra Clare & Holly Black

the iron trial

  • Présentation de l'éditeur (traduction personnelle. On prend, on crédite)

La plupart des enfants feraient n’importe quoi pour passer le Procès de Fer.
Pas Callum Hunt. Il veut échouer.
Toute sa vie, son père l’a prévenu de rester loin de la magie. S’il réussit à passer le Procès de Fer, et qu’il est admis au Magisterirum, il peut être sûr que ça ne sera que des mauvaises choses pour lui. Donc il fait de son mieux pour faire le pire, et il échoue à échouer.
Maintenant, le Magisterium l’attend. C’est un endroit qui est à la fois sensationnel et sinistre, avec des liens sombres vers son passé, et un chemin sinueux vers son avenir.
Le Procès de Fer n’est que le commencement d'un plus grand test à venir…

  • Mon Avis 

Bon je sais ce que vous vous dites en lisant le résumé… Encore une histoire de magie, avec une école, la couverture montre un méchant avec une grande cape noire, un trio avec une fille dedans… bref on pense tous à Harry Potter et je dois avouer que j’y ai pensé aussi. J’avais très peur d’être déçue, de voir un copier-coller de HP et surtout c’est un roman de Cassandra Clare et vous connaissez mon amour pour ses Chasseurs d’Ombres. Il est toujours déchirant de ne pas adhérer à un roman de son auteur chouchou et surtout c’est un roman à 4 mains donc je ne savais pas ce que ça allait donner. Mais dès sa sortie je me suis plongée dedans, mettant de côté mes craintes et au final j’ai ADORÉ et ça n’a absolument rien à voir avec HP !!

Je ne vous referai pas un résumé de l’histoire, l’essentiel est dans la présentation de l’éditeur, et surtout ce qui fait que j’ai adoré doit se découvrir tout seul. En tout cas, il est clair que Cassie et Holly ont créé un univers très détaillé, avec ses règles, ses coutumes et rien n’est laissé au hasard. The Iron Trial est un roman jeunesse de 295 pages (ce qui est assez court et donc se lit très vite) qui introduit l’univers. On y découvre le fonctionnement du Magisterium, leur façon de donner les cours qui est original et dont j’adhère totalement, quel est le rôle de chacun dans ce monde, les légendes, leur croyances et  la menace qui plane au-dessus d’eux. J’ai été captivé par tous les détails, essayant de les mémoriser, mais il y en a pas mal et je ne suis pas sûr d’avoir tout compris ce qui va nécessiter une relecture. En tout cas je suis fan du monde que les deux auteures ont créé.

Les personnages sont aussi assez charismatiques mais je pense que leurs personnalités vont plus se développer au fil des tomes. En tout cas il est sûr que Call, le personnage principal, m’a fait une forte impression. Il a un vrai mauvais caractère et parait comme un petit voyou qui veut éloigner tout le monde de lui et au début il ne veut rien entendre sur le Magisterium. Son père a une grande influence sur lui et ils sont très proches même si on ne le voit pas énormément. Mais Call pense souvent à lui et j’ai beaucoup aimé cet aspect-là (j’ai un truc pour les familles ^_^). Puis au final il n’est pas si méchant que ça. Il s’ouvre un peu plus au fur et à mesure où il s’adapte à sa nouvelle vie dans l’école, se fait des amis (même si c’est dur pour lui au début), et on l’apprécie de plus en plus.
On découvre également Aaron et Tamara avec qu’il forme le trio et ils n’ont rien à voir avec Harry, Ron et Hermione. Alors là pas du tout. J’ai souvent lu avant la sortie du roman que ça risquait d’être similaire, mais non. Aaron est à 20 km d’être Ron, Tamara n’a rien d’une Miss-Je-Sais-Tout (même si elle sait pas mal de choses mais c’est parce qu’elle est issue d’une famille de mages) et il y a autant de ressemblance entre Call et Harry qu’entre une banane et une courgette. Ce trio, m’a parue un peu quelconque au début mais au final, il promet de nous faire vivre une sacrée aventure. Ce premier tome est surtout le début de leur trio et nous montre comment ils deviennent amis et apprennent à vivre ensemble.
Puis il y a des personnages plus secondaires qui ont leur place dans la saga, et qui seront plus développé par la suite.

Pendant un long moment dans ma lecture je trouvais que c’était très sympa mais j’attendais toujours le déclic qui allait faire que j’allais adorer. Puis la fin arrive et je suis restée bouche bée. Les dernières actions et les révélations s’enchainent et au début j’étais plutôt « ok je m’y attendais un peu », puis je suis passé à « ah ça je ne m’y attendais pas ! » pour finir par un « Heeeeeeeeeeiiinnnn ?!!!  Oh pu**** !!!!!!!!!! » Et là j’ai su que j’avais eu le déclic qui rendait ce roman absolument génial à mes yeux, et que la saga allait l’être aussi. Cassandra Clare et Holly Black sont des tordues !! Elles m’ont bluffée par ce retournement de situation qui fait la base de la saga et que je trouve grandiose. C’est du génie, et pendant plusieurs jours je me suis dit « mais comment elles vont faire évoluer tout ça ?! C’est un truc de fou ! » Parce que ce n’est pas juste Call qui est touché mais plusieurs autres personnes, et c’est là où on se rend compte que tous les détails ont leur importance. Tout simplement chapeau. Je ne savais pas si le duo Clare/Black allait me surprendre mais au final si. Elles ont réussi l’effet « WTF » que j’attendais et je suis conquise.

Pendant plusieurs années je me suis demandé quel roman allait me faire revivre des sentiments et une excitation proche à ce que j’ai vécu avec Harry Potter. J’ai lu des romans qui se disaient successeur à la grande saga mais je n’ai pas été touché comme je le pensais. Mais avec The Iron Trial, j’ai retrouvé ça. Pas aussi fort que pour les aventures de Harry, mais c’etait très proche, et c’est assez paradoxal car j’avais peur que ce soit un copié-collé, et au final ce n’est pas le cas mais ce que j’ai ressentis en était très proche (ca va vous me suivez ?) Comme quoi, un roman peut avoir à peu près les mêmes bases, mais être mené totalement différemment et être absolument génial. Et surtout c’est un roman de Cassandra Clare donc j’en suis absolument ravie.

Et là vous allez me dire « et en France il sort quand ? » Alors à priori il est prévu pour Avril 2015 si tout va bien !

Moi en tout cas j’ai hâte de lire le tome 2 qui s’appellera The Copper Gauntlet (le Gant de Cuivre)  

Ma note: 

5

Posté par si2206 à 23:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Les Montgomery et les Armstrong T2, La force d'aimer - Maya Banks

la force d'aimer

 

  • Présentation de l'éditeur 

Genevieve McInnis était si belle que le redouable Ian McHugh l'a enlevée. Et comme elle se refusait à lui, il l'a défigurée d'un coup de poignard. Durant un an, elle est restée captive dans un donjon, jusqu'au jour où le clan Montgomery a assiégé le fief de son tortionnaire. Prête à tout pour recouvrer la liberté, Geneviève s'offre à Bowen Montgomery. A sa grande surprise, le Highlander ne la traite ni comme une courtisane ni comme un monstre. Mais comment accepter le paradis dans les bras d'un homme quand un autre vous a fait vivre l'enfer ?

  • Mon Avis 

Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais j'ai eu un vrai coup de foudre pour le premier tome de cette saga de Maya Banks. Au delà des mots est un roman sublime et j'avais totalement confiance en la qualité de la suite. Eh bien Maya Banks nous offre avec La force d'aimer une magnifique romance qui bouleverse mais qui n'est pas non plus à la hauteur de la première.  

3 mots me viennent en tête quand je pense à ce roman et j'ai eu donc envie de faire une chronique un  peu inhabituel... 

1/ Saisissant

emotional

J’ai trouvé que le roman était vraiment poignant, surtout le personnage de Geneviève. Elle a pris tellement chère la pauvre. Ce qu’elle a vécu et ce qu’elle vit toujours est tout simplement affreux, et le fait qu’elle reste forte malgré tout est vraiment très fort. C’est elle qui fait tout le roman. ellem'a donné les larmes aux yeux et j'avais envie de massacrer tout ceux qui lui faisaient du mal. Evelyne a souffert mais pas comme Geneviève. C'était pire pour cer=tte dernière. Heureusement que Bowen arrive auprès d'elle.

2/ Sensible

awww

J’ai été très sensible aux émotions transmises par le roman. J’ai tout ressenti de plein fouet justement à travers Geneviève. Ce personnage m’a vraiment bouleversée, et ce qu’elle ressent avec Bowen est poignant. J'en avais des papillons dans le ventre etj'ai trouvé ça vraiment beau Bowen est protecteur avec elle, doux, prévenant, et lui montre un aspect de l’homme qu’elle n’a jamais vu ou oublié. Et Geneviève mérite de vivre tout ça,  de reprendre goût à la vie, et d'avoir enfin quelqu'un auprès d'elle. Leur histoire d’amour est très belle et encore une fois Maya Banks a réussi à me rendre accro à ses personnages et à leur univers.

3/Super niais

eye roll

Mais contrairement au premier tome, il y a une chose qui n'est pas passé : c’est la niaiserie de certains passages et surtout la fin. C'est très beau et touchant et j’ai un niveau de tolérance à la niaiserie assez élevée mais là c’était un poil too much et certaines déclarations ou actes m’ont fait levée les yeux au ciel. C’est vraiment dommage car le roman perd en crédibilité.

La force d’aimer est une très belle romance historique, très addictive et avec beaucoup d'émotions mais qui n'est pas non plus du même level qu’au-delà des mots. J’ai tout de même hâte de découvrir le tome 3 avec la romance qui,  si je ne me trompe pas, sera entre Brodie Armstrong le frère de Evelyne et Taliesan, l’amie de Geneviève. On aperçoit déjà quelques petits trucs dans ce tome qui donnent envie d’en savoir plus.

ma note: 

4

Posté par si2206 à 08:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]



Fin »