Les Faces Cachées d'Une Flèche

22 août 2016

Harry Potter and The Cursed Child - J.K. Rowling , John Tiffany & Jack Thorne

HP

  • Présentation de l'éditeur 

It was always difficult being Harry Potter and it isn’t much easier now that he is an overworked employee of the Ministry of Magic, a husband and father of three school-age children. While Harry grapples with a past that refuses to stay where it belongs, his youngest son Albus must struggle with the weight of a family legacy he never wanted. As past and present fuse ominously, both father and son learn the uncomfortable truth: sometimes, darkness comes from unexpected places.

  • Mon avis

Qui se doutait après avoir lu Harry Potter et les Reliques de la mort, que 8 ans plus tard nous aurions une nouvelle histoire à nous mettre sous la dent ? Pas moi. J’avais coupé tout espoir de peur d’être incroyablement déçue qu’il n’y ait jamais de suite du coup je n’attendais rien. Mais quand on a eu l’annonce qu’une huitième histoire allait voir le jour, je vous laisse imaginer la danse du bonheur que j’ai faite (et je suis sûre que je n’ai pas été la seule à la faire cette danse  ^^). Et maintenant que j’ai lu cette nouvelle aventure, je peux vous dire que cela méritait la danse de la joie car j’ai tout simplement adoré ma lecture !

La première chose que j’ai noté c’est à quel point il est bizarre de lire une pièce de théâtre. Bon j’en ai déjà lu, mais quand cela concerne un univers qui a bercé ton enfance et ton adolescence, avec ses longues descriptions, réflexions et autres, lire un HP qu’avec des dialogues et quelques phrases pour planter le décor c’est franchement étrange. Mais j’ai vite pris mes repères et une fois dedans j’ai eu beaucoup de mal à le lâcher car l’histoire m’a totalement captivée.

Déjà ce qu’il faut savoir, c’est que cette histoire est faite pour le théâtre et que la qualité de l’histoire dépend de ce format et je l’ai beaucoup ressenti. Si on a d’énormes attentes et qu’on espère avoir une histoire de la qualité des 7 tomes de la saga, forcément on sera déçue. L’histoire est simple et va très vite, on a peu de temps pour réfléchir qu’on a déjà la réponse à nos questions mais en même il y a de surprises (bonnes ou mauvaises d'ailleurs). Je pense qu’avant de le lire il faut bien se mettre en tête les conditions dans lesquelles cette 8ème histoire a été créée, que le théâtre impose plus de limite à l’imagination et que donc cela a un impact sur comment se déroule l’histoire. Après avoir bien compris ça, je pense que ça passe mieux.

Après en ce qui concerne le récit en lui-même je dois avouer que j’ai été surprise que JKR parte dans cette direction, mais j’ai adoré. Sans rentrer dans les détails, j’ai beaucoup appréciéde savoir ce qui se passe dans la vie de Harry 19 ans plus tard, mais aussi de connaître Albus (son fils) qui déjà m’intriguait dans l’épilogue de HP7. Et on voit une véritable évolution dans le personnage d’Albus qui est vraiment complexe à saisir. Il y a des moments où tu as envie de le frapper ou de le secouer, et d’autre où tu as envie de le prendre dans tes bras. Il y a vraiment une bataille interne dans ce personnage ce qui le rend très intéressant , mais aussi agaçant. Comme Harry en fait qui là encore il était à la fois captivant et chiant avec ses dramas intérieurs, et je dirai même à certains moment ils méritaient un bon coup de pied ou je pense après ce qu'il a dit.  Mais en soit j’ai beaucoup apprécié de voir sa version adulte, ce qu’il est devenu, et ses nouveaux tourments que j’ai trouvé quand même touchants. Et j’ai aussi beaucoup apprécié de revoir Ron qui est toujours aussi drôle mais un poil en retrait, et Hermione qui est toujours aussi forte, intelligente et fonceuse. Mais la grosse surprise niveau personnage je dois dire c’est la famille Malfoy. J’ai toujours détesté cette famille dans la saga bien qu’à la fin elle m’ait fait un peu pitié, surtout Draco. Mais là ca n’a rien avoir, Draco a beaucoup changé et cela ne m’a pas déplu. Et son fils Scorpius, c’est lui que j’ai préféré dans toute l’histoire. Il est calme, réfléchi, touchant et drôle. Son amitié avec Albus est très belle et c’est vraiment un équilibre parfait entre eux. Il apporte beaucoup à Albus et juste sa façon d’être le rend génial. Et j’ai adoré  le fait de beaucoup apprécier les Malfoyparce que cela a chamboulé mes convictions.

J’aimerais parler plus de l’intrigue mais je ne vais pas le faire car il faut laisser la surprise. J’ai été hermétique à tout spoiler (j’ai du en voir un passer, et encore je me doutais de ce spoiler) et le fait qu’il sorte pendant une période ou je n’étais pas du tout connecté sur les réseaux sociaux fait que la surprise a été totale et je me suis plongée dans ma lecture sans apriori. J’ai beaucoup aimé explorer de nouvelles choses mais aussi retrouver des éléments de la saga principale qui en fait est bien plus présente que je ne l’aurais pensé au départ. Il y a surtout un des tomes qui est hyper présent dans l’intrigue et comme c’est mon HP préféré j’en été encore plus heureuse. Et surtout ce qui est le plus dingue à mon sens c’est de se dire on a une nouvelle histoire de la vie de Harry, on ne reste pas à l’épilogue et ca alimente encore plus l’univers. On sait de nouvelles choses sur la vie d’Harry et je trouve ca super.

J’ai vu quelques fois que certains reprochaient le fait que HP & the Cursed Child avait un côté fanfiction et personnellement je ne vois pas en quoi c’est mal. Après tout ces auteurs de fanfictions ont autant d’imagination que l’auteur en elle-même, et il ya tellement de monde qui a spéculé sur ce qui pouvait se passe après l’épilogue de HP7 que forcément au bout d’un moment les idées se rejoignent avec celles de JKR et je ne vois pas en quoi c’est problématique. Au contraire je trouve ca magique de voir que les fans sont tellement à fond dans l’univers qu’ils arrivent à être proche de ce que nous offre Mama Jo. Je peux comprend qu’on puisse penser à une fanfic en lisant cette histoire mais pour moi ce n’est pas un défaut.

Enfin bref pour moi cette nouvelle aventure dans la vie d’Harry Potter est un coup de cœur. Le recit parait plus simple et rapide mais c’est avant tout une pièce de théatre avant d’être un roman et cela se comprend totalement. J’ai adoré replonger dans l’univers d’Harry, cela m’a rappelé mon adolescence et à quel point j’aime la saga, et surtout ça m’a donné une énorme envie d’aller voir la pièce qui doit être magnifique à voir. Je doute pouvoir m’y rendre mais je croise tout ce que je peux croiser pour que les producteurs pensent à faire une version DVD, pour que tous les fans du monde entier puissent en profiter. 

Posté par Arrow_2206 à 14:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


11 août 2016

Prête à t'aimer ? - Mily Black

prete à t'aimer

  • Présentation de l'éditeur 

Suite à un pari à l’occasion de ses 29 ans, Emma a exactement 365 jours pour trouver l’homme idéal. Mais pour trouver, il faut déjà savoir ce que l’on cherche ; elle prépare donc un cahier des charges très précis et liste toutes les qualités que devra posséder l’élu de son cœur. Beau, serviable, honnête, courageux, drôle, attentionné, aisé, possessif, aventurier, charismatique…. Ah, et surtout, un homme bien comme il faut et fréquentable. Tout l’inverse de son nouveau voisin, Damien, donc. Oui, c’est sûr, elle doit se concentrer sur sa liste et s’y tenir : en amour, tout est question de raison et de logique… non ?

  • Mon avis

Vous le savez sans doute, mais je vais quand même le répéter, Mily Black est pour moi une pro des romances fraiches et sans prise de tête ! Dès que je commence ses histoires, je suis à fond dedans, et je ne lâche pas ma liseuse tant que je n'ai pas terminé. Et son tout nouveau bébé "Prête à t'aimer? " n'a pas fait exception.

Cette histoire raconte les aventures d'Emma, libraire accro aux romances, qui vient de fêter ses 29 ans et qui s'est lancée pour défi de trouver son prince charmant avant ses 30 ans. Soutenu par son meilleur ami Yanis, elle  part à la recherche de l'homme de sa vie mais tout ne sera pas de tout repos bien au contraire. Surtout quand il y a juste sous son nez, son tout nouveau voisin Damien avec qui elle passe sont temps à envoyer des piques dès qu'ils se croisent...

J'ai adoré cette histoire et surtout son héroïne Emma qui est rafraichissante comme tout. Elle parait timide, mais c'est une femme qui au fond est forte et qui a beaucoup de répartie. Elle n'hésite pas à répliquer bien comme il faut quand il le faut, surtout avec sa vielle voisine, et j'ai trouvé ça hilarant. Elle est très attachante, et avec elle on ne s'ennuie pas une seule seconde.  Ajoutez à ca que c'est une vraie addict des romances et ça en fait l'héroïne presque parfaite à qui on peut facilement s'identifier.

A travers son histoire et surtout ses différents rendez vous amoureux, on la voit évoluer et prendre conscience que l'homme idéal ne se cantonne pas a une liste d'adjectif bien précis car a l'extrême la personne devient tout sauf charmante. J'ai beaucoup apprécié ce message dans l'histoire. Après tout c'est bien vrai en amour tout n'est pas blanc ou noir, il faut des nuances pour que ca marche et chaque personne a son propre prince charmant.

Un autre personnage fort de l'histoire c'est Yanis, le meilleur ami gay d'Emma que j'ai trouvé tout simplement génial. Il a une place très importante dans sa vie et donc dans sa quête de l'home idéal, il est hilarant, s'assume parfaitement, et on rêve d'avoir un meilleur ami comme lui qui vous pousse à vous donner à fond que ca marche ou pas. Vraiment le meilleur ami idéal.

Et bien évidemment, il y a Damien le nouveau voisin d'Emma et même plus à la fin (pas difficile à deviner ça^^) que j'ai beaucoup apprécié. On apprend à le connaitre au fur et à mesure de l'histoire, et on s'attache de plus en plus à lui. Comme Emma il peu être direct verbalement, ce qui donne des chamailleries entre eux vraiment drôles et qui donnent une sourire niais car dès le début on sent une grande alchimie entre eux et ca ne peut finir que bien entre eux. J'ai trouvé que pendant une bonne moitié de l'histoire il ne prenait pas autant de place que je le voulais, et c'est mon petit bémol,  mais dans la seconde partie sa présence est plus prononcée  et au final c'est tout simplement génial et trop mignon. Ils m'ont fait beaucoup rire et sourire surtout.

"Prête à t'aimer?" est une romance qui m'a fait passer un excellent moment de détente, et qui est digne d'une comédie romantique. Encore une fois,  Mily m'a totalement conquise avec son histoire, qui je suis sûre plaira aux amateurs de romances légères et drôles. Une histoire à ne surtout pas laisser passer !

Posté par Arrow_2206 à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juillet 2016

le Blog en vacances

oujda

Du samedi  16 juillet au lundi 8 aout, le blog (donc moi) est en vacaaaaances !!! 

Je pars 3 semaines au Maroc, à oujda, la ville de mes parents et des mes ancêtres pour me reposer, mais surtout pour me marier à la fin du mois de juillet ^^

Cette année contrairement aux précédentes je doute avoir le temps de lire. J'ai amener ma liseuse avec moi, car il faut toujours avoir des livres sur soi, mais je ne sais pas si je trouverai le temps de lire car j'ai des tonnes de trucs à finaliser pour le mariage. Et je pense qu'un bon break livresque ne me fera pas de mal car je me sens épuisée pour tout vous dire ^^

Je serai toujours dans le coin sur la page facebook, ou sur twitter avec mon téléphone, mais pendant ces 3 semaines le blog est au repos total !!! 

Je vous retrouverez donc ici à mon retour pour de nouvelles chroniques mais aussi commencer à préparer l'anniversaire du blog à la rentrée ;) 

Bonnes vacances les amis !! 

Posté par Arrow_2206 à 09:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 juillet 2016

Phobos, Origines - Victor Dixen

phobos

  • Présentation de l'éditeur 

Six pionniers en apparence irréprochables.
Six jeunes terriens rongés par leurs secrets.
Six dossiers interdits, qui auraient dû le rester. 


Ils incarnent l'avenir de l'humanité. 
Six garçons doivent être sélectionnés pour le programme Genesis, L'émission de speed-dating la plus folle de l'histoire, Destinée à fonder la première colonie humaine sur Mars. Les élus seront choisis parmi des millions de candidats pour leurs compétences, Leur courage et, bien sûr, leur potentiel de séduction.
Ils dissimulent un lourd passé. 
Le courage suffi t-il pour partir en aller simple vers un monde inconnu ? La peur, la culpabilité ou la folie ne sont-elles pas plus puissantes encore ? Le programme Genesis a-t-il dit toute la vérité aux spectateurs Sur les " héros de l'espace " ?
Ils doivent faire le choix de leur vie, avant qu'il ne soit trop tard. 

  • Mon avis 

Une des choses qui m’intriguait le plus dans Phobos en dehors de l’univers et des péripéties, s’était les personnages et notamment les garçons que je trouvais assez mystérieux. Et grâce à ce prequel , nous avons de quoi résoudre quelques mystères sur les prétendants, ce qui donne un roman bonus distrayant riche en information.

« Les Origines » nous donne l’occasion de découvrir l’histoire des 6 participants masculins du programme Genesis, notamment leur passé pendant les castings et les phases éliminatoires et surtout on apprend les raisons qui les ont poussés à participer. J’ai beaucoup apprécié d’en savoir plus sur les garçons, notamment Marcus qui m’intriguait beaucoup dans les 1ers tomes de la saga, mais cela m’a aussi permise d’être plus sensible à d’autres prétendant qui ne m’intéressaient pas à la base, surtout Tao dont l’histoire m’a beaucoup touchée. A présent j'ai une toute autre vision de lui. Mais globalement ils ont tous une histoire assez triste, et on comprend totalement leur envie de tout plaquer pour aller à la conquête de Mars et se reconstruire.

Dans ce prequel on voit également à quel point tout est manipulé, et surtout à quel point Serena McBee est mauvaise. Toutes les fibres de mon corps haïssaient encore plus cette femme en voyant à quel point elle arrivait à déformer la réalité pour son intérêt. Un vrai personnage antipathique dont on voit les tous 1ers lavages de cerveau auprès des candidats.

J’ai beaucoup apprécié ma lecture. Comme les autres tomes la lecture est fluide et agréable. On va de rebondissement en rebondissement, il n’y a pas de longueurs et on avance assez vite. Peut être même plus vite que d'habitude puisque le roman est divisé en 6 parties, avec une partie par personnage, et donc 6 histoires différentes. on ne s'ennuie vraiment pas. Et ce que j'aime par dessus tout je pense c'est que même si ce sont des histoires qui se passent dans le passé, il y a tout de même de nouveaux détails qui laissent un gros suspens pour la suite de l'histoire (donc après le tome 2). J'ai été assez frustré par la fin et ca m'a donné envie de connaître le tome 3 directement. 

En tout cas ce petit roman est très éfficace pour nous faire passer un bon moment de lecture en attendant la sortie du 3ème tome en novembre. 

Posté par Arrow_2206 à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2016

Le jeu du Maitre - James Dashner

le jeu du maitre

  • Présentation de l'éditeur 

Quand le quotidien est sans intérêt, que les rêves n'existent plus, il reste la réalité virtuelle : comme la plupart des jeunes de son âge, Michael passe son temps sur le VirtNet, une plateforme tentaculaire à mi-chemin entre un jeu vidéo et un réseau social. Relié au serveur par des fils sensoriels, son cerveau baigne dans cet univers parallèle. Mais quand une série de suicides – bien réels, ceux-là – intervient dans le cadre du jeu, Michael et ses amis hackers doivent se rendre à l'évidence, effrayante. L'intelligence artificielle aurait-ellepris le pas sur la réalité ?

  • Mon avis

Cela fait plus de 3 mois que le roman fait des va et vient dans ma pal, mais au bout de 3 fois, je crois que je peux le dire clairement, ce roman n'est pas pour moi et j'abandonne. 

Je vais faire court, impossible de dépasser les 60 premières pages. J'ai déja eu beaucoup de mal à cerner et rentrer dans l'univers même s'il me semblait interessant d'exploiter le monde des jeux videos et de tout ce qui est virtuel. Le côté rapide et addictif que j'avais apprécié dans Le labyrinthe ne m'a pas enchanté ici bien au contraire. Ca allait trop vite pour faire travailler mon imagination correctement. J'ai trouvé aussi que le début était brouillon et j'ai eu du mal avec le héros Michael. Je ne pourrais pas dire exactement pourquoi, car je ne l'ai pas assez observé on va dire, mais je n'ai pas eu le feeling avec lui/ 

Je n'ai pas plus d'arguments que ca malheureusement. j'ai tenté 3 fois d'aller plus loin dans ma lecture mais à haque fois, une fois le roman ouvert, j'avais envie de faire ou lire autre chose, je n'ai pas réussi à me reconcentrer dessus, et au bout d'un moment il faut se faire une raison et arrêter. je ne pourrai pas terminer ce livre même si cela m'embête. je pense que je me suis lassée du style James Dashner puisque la fin du tome 3 du Labyrinthe fut quand même laborieux à lire pour moi, et j'ai retrouvé ce même ennui dans le débu du Jeu du Maître.  

Posté par Arrow_2206 à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]