04 mai 2014

The Dark Elements T1, White Hot Kiss - Jennifer L. Armentrout.

white hot kiss

Présentation de l'éditeur (traduction de Secret Forbidden World) 

Un baiser, peut-être le dernier.Layla, 17 ans, veut simplement être normale. Mais comme ses baisers tuent tous ceux qui possèdent une âme, elle est tout sauf normale. À moitié démon et à moitié gargouille, Layla possède des dons uniques.Élevée parmi les Wardens, une race de gargouilles chargées de traquer les démons et de protéger l’humanité, Layla essaie se fondre dans la masse, ce qui signifie dissimuler à ceux qu’elle aime son côté obscur, notamment à Zayne, le Warden beau à se pâmer et totalement hors-limites pour qui elle a le béguin depuis toujours.Puis elle rencontre Roth, un démon tatoué et diaboliquement sexy qui prétend connaître tous ses secrets. Layla sait qu’elle ne devrait pas se rapprocher de lui, mais elle n’est pas sûre de le vouloir – surtout quand tout son problème avec les baisers n’a plus de raison d’être, puisque Roth n’a pas d’âme.Mais quand Layla découvre qu’elle est la cause d’un violent soulèvement démoniaque, accorder sa confiance à Roth ne pourrait pas seulement détruire ses chances avec Zayne… mais aussi faire d’elle une traître pour sa famille. Ou, pire encore, signifier la fin du monde.

Mon Avis 

Et elle a recommencé ! Jennifer Armentrout a vraiment le truc pour rendre ses romans super addictifs et géniaux. Avec sa nouvelle trilogie The Dark Elements, je voulais absolument voir ce qu’elle nous avait réservé et y a pas à dire, ça a encore fait mouche. Ce premier tome White Hot Kiss est un gros coup de cœur.

Tout d’abord ce que je retiens, c’est l’univers plutôt original. Personnellement, je n’ai jamais vu de romans avec des gargouilles donc déjà ça change, mais ce que j’ai aimé par-dessus tout c’est que l’on n’aime pas forcément ceux que l’on devrait aimer. D’habitude je suis du côté des gentils et je hais les démons, mais ce livre est l’exception qui confirme la règle. Dès le départ les gargouilles m’ont parus louches et pas très honnêtes tandis que les démons semblaient avoir plus d’honneur, et ils étaient bien plus sympathiques (bon pas tous mais ceux qui nous étaient présentés). Et rien que pour ça je dis chapeau parce que cela rend l’histoire unique en son genre.

Le personnage de Layla m’a beaucoup plu même si parfois j’avais envie de la secouer. Elle a un petit côté Badass, mais avec  une certaine fragilité à cause de sa mise à l’écart par les siens et à cause de se qu’elle est. Plusieurs fois, elle m’a beaucoup touchée, j’avais envie de la prendre dans  mes bras où lui venir en aide. Mais quand elle est avec Zayne, elle me donnait presque des envies de meurtres. Je n’aime pas Zayne . Il se dit son ami et parfois à un comportement un peu douteux qui pourrait faire espérer Layla (comme être possessif et hyper protecteur avec elle)  mais après il agit contre son intérêt, vas voir ailleurs, oublie des choses qui sont importantes pour elle, etc… Il est peut être beau et tout ce qu’on veut mais il m’a paru tout sauf agréable. Et Layla est tellement aveuglée par ses sentiments pour lui, qu’elle lui pardonne beaucoup de choses, et devient totalement naïve. Il faut vraiment qu’elle se réveille. Heureusement au fur et à mesure des évènements les choses changent un peu et pour ça il faut remercier Roth.

Roth, Roth, Roth…. Il est clairement la raison pour laquelle ce roman est un coup de cœur. Il est tellement charismatique, drôle, tellement sexy, et chaud comme la braise. C’est un personnage qui fait rêver et même si c’est un démon, on s’en fiche !!! Il est le protecteur de Layla, celui qui chamboule ses idées, ses habitudes, et puis entre eux mamma mia !!! C’était chaud… très chaud ! Il est tellement tactile avec elle qu’on en frissonne de la tête aux pieds, et puis il a une façon de la regarder… oulala !! Et c’est avec lui que l’intrigue avance. Pour moi il porte tout le roman. Quand il n’est pas là on se sent vide ou agacée (car si Layla n’est pas lui, elle est avec les Wardens…). Et surtout ce que je retiendrais  c’est THE phrase qui m’a remuée comme ce n’est pas permis. Je  tremble rien que d’y penser."I lost myself the moment I found you."  Je rêve d’un mec qui me dise ça un jour!

Sinon l’intrigue est très vivante, et bien menée. Ce premier tome place l’histoire, les fonctions et les particularités de chacun, et on enchaîne les évènements et les révélations sur les menaces qui flottent sur les personnages et surtout Layla. Sa vie n’est pas de tout repos et tout le long du roman, on s’interroge, on a peur, on est suspicieux, confiant, etc, etc… On vit tout un tas d’émotions plus ou moins intenses ce qui fait que l’on ne s’ennuie pas. Comme tous les romans de Jennifer Armentrout c’est très fluide en plus d’être génial.

White Hot Kiss est un véritable coup de cœur et pose à merveille les bases de cette trilogie. On vit à travers Layla beaucoup de choses ce qui rend l’histoire très intéressante et on en redemande. La fin m’a énormément chamboulée et je suis très impatiente de connaître la suite des aventures de notre héroïne. Ca va être dure d’attendre jusqu’à octobre !! 

J'ai lu ce livre en Lecture Commune avec Géraldine de Mirrorcle World qui a autant aimé que moi ! Je vous invitement fortement à lire sa chronique

Ma note: 

5

Posté par Arrow_2206 à 20:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur The Dark Elements T1, White Hot Kiss - Jennifer L. Armentrout.

Nouveau commentaire