05 mai 2014

Micheal Vey T1, Le cercle des 17 - Richard Paul Evans

le cercle des 17

Présentation de l'éditeur

Michael Vey ressemble à n’importe quel lycéen de 14 ans. Sauf qu'il souffre du syndrome de la Tourette. Qu'il est régulièrement tourmenté par les caïds de son école. Que son meilleur ami est un geek. Que ses parents sont fauchés. Et surtout, il possède un super pouvoir : il irradie d'électricité. Il croit être unique en son genre, jusqu’à sa rencontre avec Taylor, une pom-pom girl qui lui révèle qu'elle possède les mêmes pouvoirs. C’est le début d’une quête pour découvrir si d’autres êtres électriques existent, aux côtés de son meilleur ami, Ostin, et de Taylor. Mais les adolescents attirent l'attention d'un groupe qui vise à contrôler les êtres électriques... Michael va devoir rassembler tous ses talents et pouvoirs pour leur faire face.

Mon Avis

Il y a certains romans jeunesses, on ne sait pas ce que ca va donner même si le résumé parait intéressant, du coup on appréhende un peu.  Mais rassurez vous, Le cercle des 17 est un bon livre jeunesse qui pourrait bien vous électrifier.

Michael Vey, 14 ans, est le paria du lycée. Souffrant du syndrome de Gilles de La Tourette, il aimerait bien que tout le monde le respect surtout qu’il a le pouvoir d’envoyer des décharges électriques qu’il doit à tout prix cacher. Mais une fois, alors que 3 garçons lui cherchent des noises, il ne peut s’empêcher d’utiliser ses pouvoirs pour se défendre. Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est que Taylor, la pom-pom girl, l’a vu utiliser ses pouvoirs. Et ce qui est encore plus surprenant, c’est que la jeune demoiselle possède également des pouvoirs ce qui fait d’elle une alliée de taille dans ce lycée où tu le monde le point du doigt et surtout,  cela lui fait prendre conscience qu’il n’est pas tout seul. Du coup avec Ostin, son meilleur ami, et Taylor, ils décident de former un petit club de recherches sur leurs origines. Malheureusement ces recherches ne vont pas être sans danger pour Taylor et Michael qui vont vite être pris en chasse…

Ce qui est bien c’est qu’on rentre vite dans l’histoire. Le récit est très prenant et il a un côté scénarisé qui fait que la lecture est très fluide et peu ennuyeuse. On sent que c’est une romane jeunesse par le langage, la façon dont les choses sont décrites, mais on passe au dessus car cela va avec le livre et au final on est totalement dedans. . Le début démarre doucement, puis l’action augmente crescendo jusqu'à à avoir une fin très intense qui laisse présager une suite tout aussi rythmé.  J’ai été surprise de voir à quel point sa ce lisait vite et sans difficulté et ça fait du bien de ne pas se prendre la tête pendant une lecture qui change d’ordinaire. J’avais l’impression de voir défiler dans ma tête un film Disney qui au  premier abord ne donne pas envie, mais qui une fois plongé dedans nous empêche de prendre la télécommande et de zapper car on veut savoir comment ça va se terminer.

Les personnages en eux même sont plutôt sympathiques. On s’attache vite à Michael pour son courage et sa loyauté, Ostin le petit génie apporte la touche d’humour à l’histoire, et Taylor est vraiment trop mignonne. C’est une sacrée petite bande que nous suivons avec plaisir. En fait d’une manière générale, Les personnages sont très faciles à cerner. On sait qui sont les bons, les moins bons et ceux qui sont moins bon mais qui peuvent devenir bon. Il n’y a pas de réelles surprises mais encore une fois ce n’est pas ce qu’on cherche en lisant ce roman. En tout cas ce n’est pas ce que je cherchais.

Le seul bémol est la structure du roman, ou plutôt  les points de vue. Le roman est divisé en 4 parties. Les deux premières sont exclusivement du point de vue de Michael, qui introduisent sa vie et comment les choses vont commencer. Les deux dernières contiennent des alternances de points de vue entre Michael et Taylor. Jusque là rien d’anormal sauf que les points de vue de Taylor sont à la troisième personne et ceux de Michael à la première. J’ai déjà vu ce procédé et je n’ai jamais compris ce que ça apportait de faire ça. Chaque auteur fait comme il veut mais moi c’est une façon de faire qui me perturbe. Et ça me perturbe d’autant plus quand rien ne nous indique au début du chapitre de quel point de vue on est. Du coup on enchaîne les chapitres sans indications et on passe toujours une minute à être désorienté et à se demander de quel côté on est. C’est assez dérangeant et cela m’a un peu gâché ma lecture en plus de certaines expressions un peu trop répétitives.

Au final, Le cercle des 17 est une très bonne surprise, et un bon livre jeunesse que je recommande pour les jeunes et les moins jeunes (c’est comme pour les Haribo !^^) Et ça sort en librairie le 05 juin !!

Ce roman a fait l'objet d'une Lecture Commune avec Géraldine de Mirrorcle World et je vous invite à lire son avis !

Merci à PKJ pour l'envoi du livre .

Ma note :

4

Posté par Arrow_2206 à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Micheal Vey T1, Le cercle des 17 - Richard Paul Evans

Nouveau commentaire